Un chiot va entrer dans votre foyer. Comment peut-il devenir un excellent compagnon ?

Tout d'abord, vous devrez continuer le processus de socialisation entrepris par l'éleveur. En effet, les apprentissages des premiers mois sont fondamentaux, ils auront une incidence sur toute la vie du chien. Ainsi , il faut l'habituer à tout type de lieux, à des endroits plus ou moins bruyants, etc..., lui faire connaître des expériences riches et commencer son éducation tout en préservant des contacts positifs et non stressants. Socialisez-le avec les enfants, mais aussi avec les autres chiens.

Ensuite, vous devrez lui apprendre à respecter des règles, et les interdits qui en découlent, vous devrez lui fixer sa position hiérarchique dans la famille : le maître est le chef de meute, le chien se trouve au dernier rang.

Comment l'éduquer ?
Il faut souligner tout d'abord que chaque race est différente et même que chaque chien est différent. C'est pourquoi, l'éducation ne peut être exactement semblable, elle devra être parfois plus ferme ou plus souple, davantage basée sur l'autorité ou sur le jeu selon le tempérament du chien.
D'une façon générale, il vous faudra notamment donner des ordres à votre chien, parfois le punir, le récompenser à chaque fois qu'il le mérite.

 

Les Ordres

L'éducation que vous allez dispenser à votre chien doit être cohérente : les interdits doivent être permanents (n'autorisez pas même une seule fois ou une seule seconde ce que vous voulez lui interdir habituellement).

Lorsque vous donnez un ordre, soyez ferme et convaincu de son exécution ! L'intonation est primordiale, elle dénote votre état d'esprit. En effet, le chien ressent vos doutes, votre nervosité, votre agressivité, votre peur, et va réagir en conséquence, souvent contrairement à ce vous souhaitez.
De plus, il est préférable de ne pas donner un ordre si vous n'avez pas vraiment l'intention ou si vous n'êtes pas en mesure de le faire appliquer. Vous perdriez votre autorité !

Vos ordres doivent être clairs :
- ils doivent être brefs ( un seul mot suffit pour une action). Veillez à ne pas utiliser des mots "trop proches" pour deux ordres différents (ex: assis et ici, viens et bien).
- tous les membres de la famille devront toujours utiliser le même ordre pour une même action.
- veillez à utiliser le même mot avec la même intonnation et la même posture pour faciliter la compréhension de l'ordre.

Utiliser un ordre pour éduquer votre chien :
- vous pouvez lui donner un ordre à la suite d'un bon comportement qui apparaîtrait naturellement (ex: le commandement "assis" lorsque le chien est en train de s'asseoir) et le récompenser immédiatement. Un ordre peut donc être une aide à l'éducation.
- vous pouvez aussi lui donner un ordre qu'il ne connait pas encore tout en lui faisant exécuter l'action qui lui est associée grâce à une méthode d'apprentissage.

Utiliser un ordre pour interdire une action, ou commander une action :
Dans ce cas, le chien doit connaître l'ordre. Assurez-vous que le chien ait bien compris ce que vous lui demandez.
Si vous êtes sûr que le chien connaît tel ordre et qu'il l'a entendu, il doit s'exécuter tout de suite.
Si il ne le fait pas, ne répétez pas l'ordre plus fort, il finirait par ne plus vous entendre ! Il vous faudra punir.
S'il s'exécute, n'oubliez pas de récompenser immédiatement votre chien et de lui montrer votre joie.

 

Les Punitions

Un mauvais comportement devra être systématiquement sanctionné, ou, dans quelques cas particuliers, ignoré.

Il faut toutefois faire la différence entre mauvais comportement et instinct (un chien de garde aboiera pour prévenir l'arrivée d'inconnus, le chien qui est en contact avec une chienne écoutera davantage son instinct).

La punition doit être brève, vous devez l'arrêter dès que le chien se soumet.
Elle doit être concomitante à la faute (c'est à dire donnée au moment même de la faute).
Elle doit être donnée avec calme et fermeté, et devra toujours être "justifiée".
Elle ne devra pas jamais être suivie de caresses ou de paroles douces, soyez cohérent.

Quelles punitions ?
Ne le battez pas, cela ne sert qu'à montrer votre manque d'autorité, et cela détruirait la relation de confiance que vous avez à établir.
Selon le cas, vous pouvez lui parler d'un ton réprobateur (mais inutile de crier), ou lui lancer un "Non" d'un ton sec accompagné ou non d'une traction sèche sur la laisse, ou l'obliger à exécuter votre ordre, ou vous pouvez le secouer par le collier ou par le cou, ou l'isoler, l'ignorer, …
Vous pouvez aussi faire en sorte que la punition semble ne pas venir de vous de manière à corriger le défaut tout en conservant sa confiance (par exemple, pour éviter qu'un jeune chien mordille sa laisse pendant la promenade, il vaut mieux utiliser comme laisse une chaîne fine plutôt que de le punir, la punition ne semblera pas venir de vous). Soyez immaginatif.
Dans tous les cas, la punition doit être proportionnelle à la faute (non à votre humeur) et à la sensibilité de votre compagnon.

Conseil : vous ne devez pas inciter le chien à commettre une faute ( du moins tant que l'éducation primaire n'est pas terminée), créez plutôt une impossibilité pour éviter de devoir le punir, et privilégiez plutôt l'apparition de bons comportements pour pouvoir le récompenser le plus possible.

 

Les Récompenses

Vous devez récompenser votre chien à chaque fois qu'il accomplit un bon comportement et immédiatement.


Le jeu

Quelles récompenses ?
vous pouvez utiliser le jeu ("la "folie" de l'objet) qui permet de réaliser les apprentissages les plus variés dans la joie et sans contraintes (marche au pied, assis, couché, … ), mais aussi les caresses, la voix et le langage du corps, la fête, la friandise.
Il est préférable de ne pas trop utiliser la nourriture notamment pour ne pas briser l'équilibre alimentaire du chien, privilégiez plutôt la méthode d'apprentissage par le jeu : le chien choisira les types de comportement qui apportent du plaisir, vous renforcerez ainsi les bons comportement ou une éducation, tout en développant dans le même temps la gaité du chien et la complicité maître/chien.

 

Exemples

- La fête de votre chien à votre arrivée

Soyez attentif à ne pas renforcer par inadvertance un comportement indésirable. Par exemple, si à votre arrivée le chien aboie et vous fait une fête exagérée, le fait de le caresser renforcera son comportement, et le chien sera de plus en plus exubérant à votre retour. Dans ce cas, il vaut souvent mieux ignorer ce comportement gênant plutôt que de punir le chien. Attention donc à bien choisir les moments où vous caressez votre chien ...

 

- Le rappel

Vous devez différencier l'ordre "au pied" et l'ordre du style "viens" : le premier doit être immuable et entraîner un retour rapide du chien jusqu'à son maître, le deuxième signifierait : "ne t'éloigne pas". Veillez à ne pas employer la même intonation pour les deux ordres, en effet n'oubliez pas que votre chien est davantage sensible aux intonations et aussi au langage du corps. Attention donc à ne pas vous contredire : ne donnez pas l'ordre "au pied" sur un ton différent de d'habitude, ou avec des gestes que vous associez généralement à un autre ordre. Utilisez une intonnation agréable qui insite au retour (ne pas crier).

Si votre chien ne veut pas revenir, ne le poursuivez pas, vous auriez peu de chance de l'attraper et vous perdriez votre autorité !
S'il tarde à venir, ne le punissez pas quand il arrive, il comprendrait que venir vers vous est désagréable et il reviendrait de plus en plus lentement.

Mais si vous avez bien mené son éducation dès les premiers mois, votre chien reviendra dès que vous l'appellerez. Comment ?
Avec le chiot, vous pouvez utiliser ses besoins primaires et donc profiter de la distribution de nourriture pour lui donner l'ordre "au pied" (ou autre).
Lorsque vous sortez avec lui, pensez à prendre toujours une friandise ou mieux un jouet pour lui faire faire des exercices de rappel. Il associera ainsi le rappel à quelque chose d'agréable.
Plus la motivation sera forte, et plus l'apprentissage sera rapide. Vous devez devenir le centre d'intêret principal de votre chien, il doit trouver plus drôle de venir vers vous ou de rester aux alentours que de vaquer à d'autres occupations. Pour que votre chien soit centré sur vous, le jeu utilisé à bon escient s'avère être une excellente méthode. Vous pouvez aussi l'associer à une autre méthode qui consiste à utiliser une longe (pas de traction, mais de brèves secousses avec changement de direction dès que le chien est distrait).
Ensuite, pour fixer votre rappel, vous pourrez lui faire faire des exercices lorsqu'il est attiré par une distraction quelconque.

 

 - L'éducation à la propreté

La meilleur méthode consiste à sortir souvent le chiot, surtout après les repas, et à le féliciter chaleureusement au moment même où il fait ses besoins à l'extérieur. S'il fait ses besoins à l'intérieur, surtout ne le punissez pas si vous ne le surprenez pas en flagrant délit ! Nettoyez hors de sa vue.

 

- Querelle de chien

Si votre chien et/ou un congénère montrent des signes d'agressivité, il vaut mieux s'éloigner. Si vous vous approchez par exemple dans le but d'attacher votre chien, celui-ci ressentirait votre peur qui signifierait pour lui un danger immédiat, et qui se transformerait en réelle agressivité. La laisse peut également avoir un effet pervers, surtout si vous tirez dessus à la vue d'un autre chien (par cet acte, vous accentuez son agressivité). La solution est surtout préventive : une bonne socialisation et une bonne éducation.
Au pire, en cas de bataille, si vous êtes au moins deux, soulevez l'arrière-train des chiens (par la queue ou les pattes), ce qui les fera lâcher prise, puis tirez le chien à vous, ou bien surprenez-les en les arrosant par exemple.

 

Derniers conseils

L'éducation de votre chien doit se faire tout au long de la journée par de très courtes séances d'éducation en respectant les règles de base : patience, fermeté, douceur, motivation, cohérence, confiance.
Il est intéressant de se rendre dans un club d'éducation canine, vous pourrez ainsi apprendre à éviter les mauvais comportements, ou en cas de besoin, à régler un problème de comportement. Vous apprendrez à bien communiquer avec votre compagnon, en fait, vous apprendrez son langage qui diffère beaucoup du nôtre. Vous pourrez aussi pratiquer avec votre chien une des nombreuses disciplines sportives (voir ci-contre dans la rubrique LA RACE : Sports) et participer à des concours organisés par la Société Centrale Canine. C'est passionnant !