LA RACE :

Photos

Standard

Caractère

Sports

Travail

Santé

Origine :

Le Hovawart est un chien très ancien et pourtant une race très récente.

Très ancien car il descendrait du dogue asiatique (Tibet) datant de la fin du 3ème millénaire avant notre ère, et qui gagna plus tard le Moyen-Orient.

Ensuite, on ne retrouve la trace du Hovawart ancien qu'à l'époque du haut Moyen Age allemand.

Le terme de Hovawart est d'ailleurs d'origine germanique, il est issu de l'ancienne appellation -Hovewart-, ou également -Hofwart- qui signifie gardien de la ferme. "Mais il n'était pas seulement le gardien du foyer, il était aussi le protecteur des troupeaux et le compagnon de combat de l'homme contre le gros gibier féroce.", peut-on lire dans le livre de Doris Jung "Le Hovawart" traduit par M.Gauthier.

On retrouve clairement des évocations du "Hofwart" dans des textes anciens du XIIIe ,XIVe et XVe siècle. Ainsi, son nom est cité en 1380 à Angsbourg dans le manuel de droit "Schwabenspiegel" où il est indiqué l'amende à payer si on vole ou si on tue un "Hovawart". Il a aussi été représenté dans le tableau d'Albrecht Dürrer "Le Chevalier, la mort et le diable" en1513 (voir ci-contre, cliquez sur la "photo" pour l'agrandir).

Selon Kurt Friedrich König, le Hovawart ancien est à l'origine de tous les chiens bouviers et bergers (comme par exemple le Terre-Neuve, le Leonberg, le Bouvier Bernois). C'est au début des années 1920, en Allemagne, que König et d'autres éleveurs vont s'attacher à reconstituer la race.
Il commença son élevage en utilisant des chiens de ferme les plus typiques, qui correspondaient donc au type ancien, qu'il trouva dans la région de la Harz, de la Forêt-Noire, du Wurtemberg. De plus, dans les premières années de la reconstruction de la race, d'autres races de chiens ont été utilisées, par exemple le Kuvasz, le Leonberg, le Bouvier Suisse, le Berger Allemand, le Terre-Neuve ancien qui était de plus petit gabarit, et une chienne sauvage africaine en 1940.
Dans cette reconstitution, König avait un double objectif :
- la beauté : "cela signifiait un chien fort, robuste, rude mais nullement massif, ni trop lourd".
- la qualité : "un chien de garde, de défense, chien de police, chien d'aveugle, chien de catastrophe, etc…", rapporte D.Jung.
Ainsi, en 1922, le Club allemand du Hovawart est crée.
Malgré cette unité apparente, tous les élevages n'avaient pas la même politique : en effet, même si la part du chien "type" dans les années 30 était comprise entre 40 et 50%, il existait des élevages où cette part était de 70% et d'autres où elle était de moins de 20%.

Mais à la fin de la 2ème guerre mondiale, la plupart des chiens avaient disparu (morts en service de guerre ou dispersés).
Certains passionnés voulurent reconstruire l'élevage. C'est alors que se sont constitués, selon les régions, des groupes d'éleveurs qui créèrent différents clubs du Hovawart et qui possédaient des sujets génétiquement différents. L'un de ces groupes créa un club du Hovawart appelé le RZV. Peu à peu, des relations s'établirent entre les éleveurs, une grande majorité d'entre eux s'affilièrent au RZV, ce qui permit une stabilisation de la race.
En 1964, la fédération cynologique internationale (FCI) reconnut le Hovawart comme chien d'utilité.

 

Evolution :

Aujourd'hui encore, il existe plusieurs clubs du Hovawart en Allemagne :
- les clubs affiliés au VDH, Fédération des chiens allemands (équivalent de la Société Centrale Canine en France) à savoir le RZV , le HZD, et le Hovawart-Club . Le plus important est toujours le RZV qui est d'ailleurs le seul à être membre de l'IHF, International Hovawart Federation. Chacun de ces clubs tient son propre livre d'élevage et est autonome.
- Des clubs non affiliés au VDH.

 En France, les premiers chiens apparaissent dans les années 1980. Le Club Français du Hovawart a été crée en 1988. Aujourd'hui, dans notre pays, on dénombre environ 1300 sujets et près de 200 naissances annuelles.
Le club français est membre de l'IHF. Les autres pays membres, pour l'instant, sont l'Allemagne, la Belgique, le Danemark, la Finlande, la Grande Bretagne, les Pays Bas, l'Autriche, la Suède, la Norvège, la Slovaquie, la Tschequie et les USA.
L'objectif de l'IHF est d'améliorer la race en développant les échanges d'informations et d'expériences entre membres. Cette collaboration permet ainsi d'unifier le standard, prévenir les maladies, etc.. Une commission spéciale Elevage a été mise en place. Tous les pays "élevant" des Hovawarts et/ou tous les clubs de Hovawarts ne font pas partie de l'IHF.


LA RACE :

Photos

Standard

Caractère

Sports

Travail

Santé